Le guide de votre bien-être à domicile

Cryothérapie

Cryothérapie par immersion partielle ou totale

cryothérapie

© Andrejs Pidjass - iStockphoto

Plonger dans un bain de glace pour se soigner et reprendre des forces… l’idée peut paraître saugrenue mais c’est pourtant l’un des principes de base de la thérapie par le froid. Toujours sous surveillance et dans des conditions bien maîtrisées, il est possible de n’immerger qu’une partie du corps ou de faire subir à son corps tout entier ce choc thermique intense et réparateur.
  1. La cryothérapie par immersion partielle
  2. La cryothérapie corps entier

La cryothérapie par immersion partielle

Les sportifs de haut niveau qui pratiquent des sports de contact s’immergent généralement après un match dans un bain de glace pour mieux supporter la multitude de petits traumatismes qu’ils ont fait subir à leur corps. Cette méthode est également valable après de longues et intenses séances de musculation où justement les muscles ont été violemment sollicités. La technique de cryothérapie consiste simplement à s’asseoir dans un mélange de glace et d’eau à une température située entre 2°C et 10°C. Le temps d’immersion est assez variable selon la tolérance du patient.

La cryothérapie corps entier

Comme son nom le laisse entendre, la cryothérapie du corps entier consiste à exposer intégralement un patient à des températures comprises entre -120°C et -140°C entre 1 et 3 minutes. Cette exposition rapide et intense a des effets biochimiques et hormonaux importants qui favorisent l’analgésie. En plus de faire disparaître les douleurs, les séances ont de puissants effets stimulants sur le psychisme et le sentiment de bien être. Les patients ne ressentent plus la fatigue pesante qui les a conduits à ce type de soin, les muscles sont assouplis, le flux sanguin est amélioré et les organes internes tonifiés. Comme dans tous les traitements de cryothérapie, les ½dèmes sont réduits grâce à l’augmentation des hormones aux effets cicatrisants et anti-inflammatoires. La cryothérapie par immersion totale a également des conséquences sur le traitement des affections touchant les organes locomoteurs, ou encore pour accélérer le traitement des états post-traumatiques. La technique est souvent utilisée après certaines opérations également. Les cures n’excèdent pas 21 jours et les patients sont soumis à deux séances maximum par jour.